Un pas vers des centrales à charbon sans CO2

Print Friendly, PDF & Email

charbon sans CO2

Des chercheurs allemands ont réalisé une première avancée dans la mise au point d’un procédé de combustion du charbon sans émissions de CO2.

Le projet, baptisé Oxycoal-AC, est développé par des laboratoires de l’Université technique de Rhénanie du Nord-Westphalie (RWTH) d’Aix-la-Chapelle. Après un peu plus de trois ans de travail, les chercheurs ont réussi à créer une technique membranaire à haute température grâce à laquelle il est possible de produire du dyoxygène pur à une température d’environ 850 degrés Celsius. A cette température « relativement basse », la membrane entre en vibration, laissant passer les ions d’oxygène. La combustion du charbon avec de l’oxygène pur, réalisée avec réinjection du gaz dégagé dans le milieu de combustion, doit permettre de produire de l’électricité sans rejets de CO2.

Cette première phase étant réussie, la deuxième étape, prévue sur trois ans, démarre. Objectif : démontrer la faisabilité de ce procédé sur une installation pilote. Si les résultats sont à la hauteur des espérances, le procédé pourrait être appliqué à grande échelle d’ici à 2020.
La première phase a coûté environ 6 millions d’euros. Elle a bénéficié de fonds publics allemands et du soutien de grandes entreprises comme E.ON, RWE Power, Siemens et Linde.

Pour en savoir plus, voir aussi le communiqué du service de veille technologique internationale de l’Adit et du ministère des affaires étrangères.

(Photo : DR)