0

En Espagne, Siliken dépose le bilan dans un contexte très morose pour le solaire

SilikenLe fabricant de panneaux solaire espagnol Siliken vient de déposer le bilan après plusieurs mois passés à tenter d’assainir, en vain, les finances du groupe. Le dépôt de bilan a été prononcé le 28 janvier suite a l’incapacité de l’entreprise à trouver un accord avec ses banques sur une dette de 130 M€.

Intégration verticale

Fondé en 2001, Siliken est l’un des rares fabricants européens à disposer d’une intégration verticale de son activité. Il dispose encore aujourd’hui de deux usines, en Espagne et en Roumanie, de traitement du silicium, de fabrication des wafers et des cellules photovoltaïques et une d’assemblage. Bien souvent, les fabricants européens de modules achètent les composants à l’étranger, notamment en Inde ou en Chine et ne font qu’assembler les modules en Europe. Siliken a dû fermer ses usines au Mexique, au Canada et à Casas Ibáñez, en Espagne, plus tôt que d’habitude cette année. Ses cinq bureaux commerciaux à l’étranger ont été placés en liquidation judiciaire, y compris son antenne française implantée à Toulouse. 1 200 employés se retrouvent aujourd’hui sur la sellette.

Le solaire assommé en Espagne

La disparition de Siliken en Espagne intervient alors que le secteur photovoltaïque, victime de la rigueur budgétaire, est en pleine déconfiture. Après un moratoire sur les aides aux nouvelles installations voté en janvier 2012, une taxe sur la production d’énergies renouvelables est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Les producteurs d’électricité d’origine renouvelable doivent désormais s’acquitter d’une taxe de 6% sur les revenus de la vente.

Pour couronner le tout, le gouvernement espagnol a décidé vendredi 1er février d’une nouvelle façon de calculer la compensation annuelle de l’inflation intégrée au tarif d’achat. Avec cette nouvelle méthode de calcul, la prime 2013 qui devait se traduire par une hausse du tarif d’achat de 2,975% se traduira en réalité par une baisse de 0,028% selon l’organisation de l’industrie du solaire espagnole (UNEF). Le gouvernement, lui, espère économiser entre 250 et 500 M€ supplémentaires.

- Synthèse -
Date
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Type(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Secteur(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Localisation(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Entreprise(s)
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner
Montant
Nécessite un abonnement GU Pro ou Premium. Vous identifier ou vous abonner

Les commentaires sont fermés

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline