France Cleantech recrute chez Veolia

Print Friendly, PDF & Email

Robert-Bozza-France-CleantechRobert Bozza quitte un géant de l’environnement pour rejoindre un petite équipe d’acteurs des cleantech en France. L’ancien vice-président de la veille stratégique de Veolia Environnement devient Senior advisor de France Cleantech, une société de conseil en stratégie et investissement sur le secteur des technologies propres, créée en 2010.

Chez Veolia, il fut l’un des pères du programme Veolia Innovation Accelerator, lancé il y a trois ans pour satelliser des start-ups innovantes dans les secteurs des cleantech. Il dispose à ce titre d’une véritable expertise en matière d’innovation,  de fonctionnement des jeunes sociétés et des relations qu’elles peuvent entretenir avec les grands groupes.

C’est une belle prise pour France Cleantech, dont l’équipe dirigeante est issue du réseau Cleantuesday, qui rassemble une des plus importantes communautés d’acteurs des greentech de l’Hexagone. Le réseau Cleantuesday est aussi présent en dehors des frontières nationales, avec des implantations notamment outre-Atlantique (Canada), de l’autre côté de la Méditerranée (Maroc, Israël) et en Asie (Hong-Kong).

Robert Bozza apportera également à France Cleantech son expertise technique et scientifique. Polytechnicien de 62 ans, diplômé également de l’Ecole nationale supérieure de Chimie de Paris, Robert Bozza a débuté sa carrière en 1977 au sein du groupe Total, avant de rejoindre Rhône-Poulenc en 1985, puis Rhodia (ex-branche chimie de Rhône-Poulenc) en 1999. En 2003, il met  ses compétences  au service de Veolia Propreté (Sarp Industries) puis devient en 2007 conseiller scientifique auprès du directeur de la recherche de Veolia Environnement, où il était depuis 2009 vice-président de la veille stratégique.

Présidée par David Dornbusch, France Cleantech (4 collaborateurs) poursuit plusieurs missions, du conseil aux services d’intermédiation, et génère un chiffre d’affaires annuel de 100 000 à 140 000 € . Depuis la création de France Cleantech, « nous avons conseillé et accompagné 45 clients, des institutionnels (Ambassade d’Irlande, Ville de Nice, Mairie de Senlis…), de grandes entreprises (ex : Suez Environnement, EDF…), des banques et des fonds (ex : Compagnie Financière de Rothschild, Crédit Agricole…), des start-ups françaises (ex : Canibal, Stil…) et des sociétés étrangères (ex : le coréen Enerone) », nous explique un porte-parole de l’entreprise.