Eolien en mer : la Belgique prépare une île énergétique, vise les surprofits

Print Friendly, PDF & Email
Modèle 3D de l’île énergétique artificielle « Princesse Elisabeth » – Source : Elia

Le gouvernement belge, la Commission européenne et le gestionnaire de réseau Elia ont signé un accord pour flécher 99,7 M€ d’argent européen dans le cadre du plan de Reprise et résilience du royaume pour la construction d’une île énergétique en mer du Nord. Présenté au début de l’automne, le projet se concrétise et la première pierre devrait être posée en 2024, selon la feuille de route d’Elia, responsable de sa construction. Dans ce cadre, 1 M€ ira à des projets de préservation de la biodiversité.

Un coût total de 2 Mds€

Etendue sur une surface de cinq hectares, l’île sera située à ...

Article précédentLe Québec veut muscler ses capacités éoliennes
Article suivantEngie annonce 650 M$ d’investissements au Chili