« La crise nous pousse à accélérer sur la rénovation énergétique » [Grenoble Alpes Métropole]

Print Friendly, PDF & Email
Pierre Verri ©Grenoble-Alpes Métropole

Entretien avec Pierre Verri, vice-président de Grenoble Alpes Métropole chargé de l’air, de l’énergie et du climat –

Avec la hausse des prix de l’énergie, la Métropole de Grenoble va se montrer prudente au moment de renégocier ses contrats d’approvisionnement. Elle ne veut pas mettre trop d’argent dans les kilowattheures. Elle préfère investir dans la rénovation énergétique, explique à GreenUnivers son vice-président, Pierre Verri. C’est le troisième volet de notre série d’entretiens après Strasbourg et Lyon.

GreenUnivers : quel est l’impact de la crise énergétique sur la métropole de Grenoble ?

Pierre Verri : nous anticipons pour 2022 une hausse de notre facture de gaz et d’électricité de 2,3 M€. D’après nos projections, elle va atteindre 8,3 M€ alors que nous avions prévu 5,95 M€ dans notre budget. Certains contrats vont être à renégocier, mais nous ne savons pas à quoi nous attendre. Dans le même temps, les carburants aussi ont augmenté : ils devraient nous coûter 2,85 M€ au lieu des 2,25 M€ budgétés. Nous prêterons attention aux nouveaux contrats que nous allons conclure. Je préfère mettre de l’argent sur ...

 

 

Article précédentAkuo Energy concrétise deux projets aux USA et à Tonga
Article suivant« Métaux critiques » : zoom sur cinq projets en France