Energie : Strasbourg active toutes les manettes

Print Friendly, PDF & Email
Syamak Agha Babaeï (© Jérôme Dorkel / Strasbourg Eurométropole)

Entretien avec Syamak Agha Babei, vice-président de la Métropole de Strasbourg en charge des questions budgétaires –

L’envolée des prix de l’énergie touche de plein fouet les collectivités locales, à l’image de la Métropole de Strasbourg. Dans un contexte bouleversé par la guerre en Ukraine, sa facture énergétique – de 11 M€ par an jusqu’ici – va bondir. Sobriété, rénovation des bâtiments, énergies renouvelables… Face à cette hausse, la métropole alsacienne est prête à activer tous les leviers possibles, explique à GreenUnivers Syamak Agha Babei, son vice-président en charge des questions budgétaires. Cet entretien est le premier volet d’une série avec les responsables de métropoles françaises.

GreenUnivers : la crise énergétique née de la guerre en Ukraine a-t-elle déjà un impact sur la métropole de Strasbourg ?

Syamak Agha Babei : jusqu’à présent, nous avions été épargnés par la hausse des prix de l’énergie, mais nos contrats d’approvisionnement arrivent à échéance. Pour les renouveler, nous avons lancé une première consultation en juillet… et nous avons d’abord décidé de ne pas choisir. Nos pires perspectives tablaient sur une hausse du coût de 100%, mais les offres reçues avoisinaient plutôt une augmentation de 200%.

Nous n’avons pas eu d’autre choix que de ...

 

Article précédentL’agenda de la transition énergétique
Article suivantVendée Energie devient actionnaire d’un parc éolien en mer