Meyer Burger revoit à la baisse ses capacités de production

Print Friendly, PDF & Email
Une usine wafer de GCL Poly. (Crédit : GCL Poly)

Les aléas de la chaîne d’approvisionnement globale auront finalement eu raison des ambitions de Meyer Burger. Il y a un an, le groupe suisse reconnaissait les risques qui pesaient sur ses fournitures de composants de machines-outils, mais affichait néanmoins l’objectif de porter sa capacité de production à 1,4 GW à la fin de 2022.

Aujourd’hui, il annonce que l’augmentation de puissance de ses lignes de production ne pourra commencer qu’en septembre pour atteindre entre 1 GW et 1,2 GW en 2023, sans préciser à quel moment de l’année. La faute ...

Article précédentVestas Ventures investit dans l’hydrogène
Article suivantL’Espagne prépare un gros appel d’offres EnR en novembre