Eolien et immobilier : les limites de l’étude Ademe soulignées par les opposants

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Siemens Gamesa)

La Fédération Environnement Durable et Vent de colère, deux associations anti-éoliennes, ont écrit au président de l’Ademe suite à la publication d’une étude sur les effets des turbines éoliennes sur le marché immobilier. L’agence s’était montrée rassurante, affirmant que « l’impact de l’éolien sur l’immobilier est nul pour 90%, et très faible pour 10% des maisons vendues ». Les présidents des deux associations,   Jean-Louis Butré et Daniel Steinback, expriment de forts doutes sur les résultats obtenus, qualifiant l’étude de « partisane ».

Trop peu de données

Les associations se penchent surtout ...

Article précédentL’Allemagne attribue 930 MW éoliens
Article suivantAvec Andera, Watt & Co veut améliorer son bilan carbone photovoltaïque