Les projets hydrogène ont grand soif d’énergie [HyVolution]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit T. Blosseville)

Avec quelle énergie la filière hydrogène va-t-elle alimenter ses électrolyseurs, alors que la France vise 6,5 GW de capacité installée en 2030 ? L’enjeu est dans toutes les têtes à l’heure où l’édition 2022 du salon HyVolution réunit les acteurs du secteur ces 11 et 12 mai à Paris. Les options sur la table sont diverses, au vu des volumes envisagés et de l’acceptabilité encore incertaine des grands projets d’énergies renouvelables.

Garanties d’origine ou PPA ?

« L’approvisionnement en électricité est le point clé », témoigne Pascal Pénicaud, ancien directeur général de Tenergie, qui a créé le fonds d’investissement Falkor puis l’an dernier le spécialiste des carburants de synthèse Elyse Energy. Ce dernier se positionne sur ...

 



Article précédentHydrogène : une filière toujours en attente [HyVolution]
Article suivantCrowdfunding : 185 M€ pour la transition énergétique