Elysée 2022 : l’éolien terrestre en mauvaise posture

Print Friendly, PDF & Email
(crédit : Elysée)

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, les professionnels de l’éolien terrestre en France peuvent être inquiets. Marine Le Pen souhaite mettre fin « au véritable scandale que représente la prolifération des éoliennes terrestres, et bientôt maritimes, dans notre pays ». Dans son programme, un moratoire est prévu dès 2022, les parcs existants seront progressivement démantelés » en commençant par ceux qui arrivent en fin de vie ». Pour sa part, le programme d’Emmanuel Macron ne parle quasiment pas d’éolien terrestre, sauf pour signaler ...

Article précédentGRTgaz poursuit le déploiement de ses postes de rebours
Article suivantEolien en mer : TotalEnergies se prépare en Pologne et avance en Ecosse