GRTgaz poursuit le déploiement de ses postes de rebours

Print Friendly, PDF & Email
Le poste de rebours de Marchémoret (Seine-et-Marne) – (c) Jacopo Landi

Avec cinq unités en service et sept autres qui vont démarrer en 2022, GRTgaz continue le déploiement de ses postes de rebours pour valoriser la production de biogaz. Le gestionnaire du réseau de transport de gaz assure que 25 autres projets ont reçu le feu vert de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), portant le portefeuille total à 37. Au début du mois de mai vont être ouverts les postes d’Argentan (Orne), Laon (Aisne) et Soissons (Aisne), avec bientôt un quatrième ...

Article précédentRénovation énergétique : l’Etat veut faciliter les prêts
Article suivantElysée 2022 : l’éolien terrestre en mauvaise posture