Enerplan veut que l’électricité solaire devienne une priorité nationale

Print Friendly, PDF & Email
Daniel Bour, président d’Enerplan (@Enerplan)

Appel à la souveraineté énergétique, inflation des prix, tensions sur la production nucléaire, électrification des usages, préparation de la future stratégie énergétique française… Enerplan estime que le moment est venu pour les pouvoirs publics de prendre des mesures chocs pour massifier la production d’électricité solaire, photovoltaïque ou thermique, en injection ou en autoconsommation. Dans un document consultable ci-dessous, le syndicat professionnel liste une série de mesures pour qu’en 2025, 10 GW soient installés en rythme annuel contre 2,8 GW en 2021. Et que d’ici là, 25 GW aient été mis en service. Les explications de Daniel Bour, président d’Enerplan.

GreenUnivers : Enerplan présente aujourd’hui un « plan d’urgence » pour le solaire et appelle à faire de cette énergie « une priorité nationale » avec des projets pouvant même être déclarés d’utilité publique. Pourquoi ?

Daniel Bour : nous avons une Programmation pluriannuelle de l’énergie claire mais n’arrivons pas à la concrétiser. Elle n’est pourtant pas si ambitieuse que cela ! Or c’est maintenant que nous avons besoin de préparer la fourniture d’électricité pour demain. Le solaire est l’énergie la plus facile à mobiliser rapidement. Pas moins de 6 GW sont en file d’attente, prêts à construire mais en partie bloqués. Car en France, les freins restent ...

Article précédentComment accélérer dans l’hydrogène vert industriel, selon l’Irena
Article suivantAppel d’offres solaire au sol : la CRE analyse la première session « PPE2 »