Quelles priorités énergétiques pour la présidence française de l’UE ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Union européenne)

La France va prendre au 1er janvier pour six mois la présidence de l’Union européenne, une responsabilité « assez modeste », puisqu’il s’agira surtout d’organiser les travaux entre Etats-membres, et « en même temps importante », puisque pas moins de 250 textes sont actuellement en discussion – tous sujets confondus – et « 50 sont en préparation », signalait ce 8 décembre Jérôme Brouillet, secrétaire général aux Affaires européennes, directement rattaché au Premier ministre. Il s’exprimait à l’occasion de la conférence annuelle organisée par l’association professionnelle France Hydrogène. Dans cette montagne de textes en négociations, quels sont les enjeux pour la transition énergétique ?

Difficultés sur le marché carbone

Aux côtés du social et du numérique, le climat fait partie des trois thématiques majeures qui se dégagent du programme même si, comme l’indique Jérôme Brouillet, les services de l’Etat sont encore « en train de digérer » le ...

 

Article précédentSiemens Gamesa et Strohm avancent dans l’hydrogène en mer
Article suivantAnne-Catherine de Tourtier à la tête de France Energie Eolienne