Vite vu

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 27 août

L’intégrateur de solutions de stockage FlexGen lève 150 M$ auprès d’Apollo et d’Altira Group afin d’accompagner sa croissance interne. Le leader américain a d’ores et déjà fourni des logiciels de gestion de stockage pour 1006 MW / 1288 MWh dans le monde.

Le chinois Jetion Solar a annoncé la construction d’une usine de production de panneaux solaires à hétérojonction de 5 GW annuels dans la province du Jiangsu. Sa mise en service, prévue en 2023, pourrait bien tirer les prix à la baisse sur cette technologie à haut rendement encore coûteuse. 

A 15km des côtes du Nord-Est écossais, le parc éolien flottant de Kincardine vient d’entrer en service. Surplombant une profondeur d’eau comprise entre 60 et 80m, ses 50 MW (218 GWh annuels) en font la plus importante réalisation flottante au monde à ce jour, selon l’American Bureau of Shipping.

Le 10 août, Plug Power a lancé la construction d’une nouvelle usine de production d’hydrogène vert devant atteindre les 15 tonnes / jour. L’investissement de 84 M$ sur le site industriel de Camden County en Géorgie permettra de fournir les clients du Sud-Est américain.

Le gouvernement irakien annonce la signature d’un accord avec Power China pour la construction d’un total de 2 GW de parcs solaires dans des régions non encore précisées. Le pays compte seulement 216 MW de capacité solaire installée à ce jour malgré un gisement considérable.

Le gouvernement écossais lance une consultation sur l’utilisation de l’éolien offshore dans la décarbonation des secteurs pétroliers et gaziers. En identifiant des zones d’implantation propices à l’électrification des infrastructures d’extraction, cette consultation pourrait découler sur leur intégration au processus d’appel d’offres ScotWind.

La start-up californienne Sakuu entame la construction de sa première usine d’impression 3D de batteries. Il s’agit d’une phase pilote pour éprouver la technologie développée par le MIT d’impression en céramique et métal. Elle doit pouvoir produire des batteries 50% plus petites et 30% plus légères que les équivalents lithium-ions traditionnels.

Jeudi 26 août

Le groupe suisse Axpo a signé un corporate PPA avec CEZ sur 50% de trois parcs éoliens d’une capacité installée combinée de 600 MW, ce qui constitue le plus important CPPA en Europe de l’Est, selon l’entreprise. Il concerne notamment l’immense parc éolien de Fântânele en Roumanie.

L’énergéticien allemand EnBW a émis deux obligations cumulant 1 Md€, dont un green bond de 500 M€ sur une période de 60 ans au taux de 1,375%.

Afyren, la société française spécialisée dans la chimie verte, a annoncé sa volonté de s’introduire en Bourse. Son document d’enregistrement a été approuvé par l’AMF.

L’Autorité environnementale (Ae) a rendu un avis sur le projet d’immersion de deux hydroliennes expérimentales dans le golfe du Morbihan sur le territoire de la commune d’Arzon, porté par Sabella et la SEM « 56 Energies ». L’Ae juge l’étude d’impact « très complète et d’une présentation agréable ». Cela dit, la nature expérimentale du projet rend difficile l’extrapolation du document à des parcs plus conséquents, « ce qui en limite les enseignements », relativise-t-elle.

Mercredi 25 août

Philippe Malbranche, directeur général adjoint de l’Alliance solaire internationale, sera élevé au rang de Chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur vendredi 27 août.

L’armateur danois Maersk a passé commande de 8 porte-conteneurs capables de fonctionner au bio-méthanol. Construits par le sud-coréen Hyundai Heavy Industries, les navires d’une capacité de 16 000 conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) seront équipés de moteurs “dual fuel” fonctionnant aussi bien au VLSFO (fioul à basse teneur en souffre) qu’au méthanol. Son concurrent CMA CGM privilégie pour le moment l’option du LNG et bio-LNG.

La Danish Energy Agency publiera les résultats de l’étude d’impacts du projet d’île artificielle en mer du Nord l’année prochaine. En cas d’avis positif, un appel d’offres sera lancé et des entreprises sélectionnées en 2023. Pour rappel, ce projet mené par l’énergéticien Andel et le fonds PensionDanemark prévoit d’y installer des systèmes de stockage, des électrolyseurs pour produire de l’hydrogène vert et des entrepôts pour la maintenance des parcs éoliens aux alentours. 

Les développeurs ont installé 9,9 GW d’EnR et de stockage au premier semestre 2021 aux Etats-Unis, selon l’ACP (American Clean Power Association). Au second trimestre, ce sont 2,8 GW de capacité éolienne (+10% par rapport à 2020), 2,2 GW de solaire (+73%) et 570 MW (+439%) de batteries qui ont été raccordés. Avec 1,5 GW installé au T2 2021, le Texas est l’État le plus dynamique, loin devant la Californie (585 MW).

Mardi 24 août

Le projet de Technocampus dédié à l’hydrogène vert sur la base militaire de Francazal près de Toulouse avance. Un appel d’offres a été lancé par l’Arac au mois d’août pour sélectionner des entreprises de maîtrise d’œuvre pour la construction. Le projet, évalué à 40 M€, pourrait être inauguré en 2024.

China Three Gorges a acquis auprès de l’investisseur belge Korys et le groupe familial espagnol Corporation Masaveu un portefeuille de 11 parcs éoliens et une centrale solaire cumulant 450 MW. L’opération a été valorisée 500 M€. Le groupe chinois est très actif en matière d’énergies renouvelables et a déjà fait parler de lui cette semaine en rachetant le développeur Alcazar Energy (voir ci-dessous).

Lundi 23 août

EDF Renewables est la seule entreprise française faisant partie des derniers 11 candidats en lice pour l’appel d’offres solaire israélien. Il allouera la construction d’une centrale photovoltaïque de 300 MWc dans le désert du Néguev dans le sud du pays.

Le groupe chinois China Three Gorges a fait l’acquisition du développeur Alcazar Energy, fondé notamment par Daniel Calderon, haut-cadre de GE pendant une dizaine d’années. Alcazar Energy indique avoir développé 411 MW de projets solaires et éoliens en Egypte et Jordanie. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé mais le développeur a levé 700 M$ depuis sa création en 2014.

Article précédentSaint-Brieuc : le chantier éolien patine, la contestation se renforce
Article suivantEfficacité énergétique : belle année en perspective pour Wattsense