Il n’y aura pas de programmes CEE pour tout le monde

Print Friendly, PDF & Email

La rationalisation à l’œuvre dans le système des certificats d’économies d’énergie n’épargne pas les actions de formation et de sensibilisation, réunies dans la catégorie des « programmes ». Lors d’une réunion avec les parties prenantes du dispositif, la DGEC* a commenté aujourd’hui les restrictions imposées pour la prochaine période de collecte, à partir de 2022 et pour 4 ans. Elles ont été présentées par écrit la semaine dernière.

Leur volume se trouve ramené de 12,5% à 11,5% de l’obligation globale, soit 288 TWh cumac** mais avec un stock de départ de 140 TWhc en provenance de la période actuelle. Surtout, le nombre des campagnes d’information est réduit de moitié, passant de 76 à la fin de l’année dernière à une trentaine en rythme de croisière lors de la cinquième période (P5). Leur caractère innovant devra être systématiquement démontré, une autre nouveauté.

Rare et plus puissant

Selon la nouvelle « doctrine » officielle, chaque programme devra être plus volumineux et ...

Article précédentRénovation énergétique : Watt for change désigne 8 projets lauréats
Article suivantAkuo et la Banque des Territoires font équipe dans les toits solaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here