La start-up Talo Energy dopée par MaPrimeRénov

Print Friendly, PDF & Email
DR

« A peine 14% du secteur résidentiel possède une bonne étiquette énergétique, entre A et C. » Tel est le constat dont est parti Talo Energy, explique son cofondateur Abdessamad Idzina. « Nous avons identifié trois causes majeures aux difficultés rencontrées pour massifier la rénovation énergétique des logements : des prix variables pour des prestations pourtant équivalentes, des problèmes de confiance entre les particuliers et les professionnels du bâtiment, la complexité des aides. » Pour y remédier, la jeune société fondée en 2017 et récemment labellisée Greentech Innovation a misé sur ...

 

 

Article précédentBiométhane : un projet de décret sur le soutien public en consultation
Article suivantFalkor investit dans l’électro-méthanol