Les EnR menacent plus le réseau que les véhicules électriques

Print Friendly, PDF & Email
(c) Enedis

Les exercices prospectifs ont le mérite d’éclairer sur les réalités du moment. Quand Enedis se projette en 2050, il y voit logiquement un monde davantage électrifié, mais qui ne consomme pas forcément beaucoup plus d’électrons. La principale préoccupation du gestionnaire de réseau de distribution aujourd’hui concerne le développement des énergies renouvelables du futur, et plus particulièrement leurs pics de production.  

Trois trajectoires renouvelables

Selon les différents scenarii considérés, le parc d’énergies renouvelables en France oscille entre ...

Article précédentDeux fois plus de prix négatifs en Europe en 2020
Article suivantLa carte de France des écosystèmes hydrogène soutenus par l’Ademe