Deux fois plus de prix négatifs en Europe en 2020

Print Friendly, PDF & Email

« Record », « exceptionnel », « première fois » : le rapport de la DG Energy de la Commission européenne sur le marché éclectique de l’Union en 2020 est riche en superlatifs en tous genres. A commencer par le niveau  de la consommation, en baisse de 4% sur l’année, due à la pandémie Covid-19 et un hiver 2019-2020 plutôt chaud.

Source : DG Energy, UE

Historique aussi, la part des renouvelables dans le mix, à 39% et 29 GW installés en plus, comme en 2019. Les EnR devancent pour la première fois les centrales à charbon et au gaz, pour leur part en baisse de 22% (-87 TWh). Le nucléaire est en diminution sensible : – 11% (-79 TWh). L’empreinte carbone de l’électricité de l’Union baisserait quant à elle de 14% selon de premières estimations mais, prévient la DG Energy, les premières tendances pour 2021 sont orientées dans l’autre sens – hiver plus froid, faible production éolienne, gaz plus cher. 

Autre fait plus que notable, le prix de la tonne de carbone a enjambé les 30€ fin 2020 pour ...

Article précédentLes appels d’offres autorisés pour le stockage d’électricité
Article suivantLes EnR menacent plus le réseau que les véhicules électriques