Derniers arbitrages sur la conversion de Cordemais

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : EDF)

Cordemais va-t-elle échapper à la fermeture d’ici 2022 de toutes les centrales à charbon métropolitaine promise par Emmanuel Macron ? C’est fort probable, et toute l’ambition du projet de conversion à la biomasse, dit EcoCombust, porté par les syndicats de l’électricien tricolore. Ils ont apporté les derniers éléments techniques demandés par le ministère de la Transition écologique et espèrent un feu vert de ce dernier d’ici l’été.

Au moins jusqu’en 2026

Les 340 agents EDF et 160 emplois directs rongent leur frein. Ils attendent du gouvernement des réponses sur l’avenir du site. « Nous avons répondu à l’ensemble des demandes du ministère. Les essais de pellets sont concluants sur site, et ...

Article précédentBatteries : ACC vise la compétitivité d’entrée de jeu
Article suivantLes EnR électriques et le biogaz épargnés par 2020