La RE 2020 met aussi la pression sur les réseaux de chaleur

Print Friendly, PDF & Email
(c) Idex

Examinés par le Conseil supérieur de l’énergie la semaine prochaine, les décret et arrêtés sur la RE 2020 haussent le niveau de jeu pour les acteurs du bâtiment et de l’énergie et restent d’ailleurs controversés. L’effet est le même pour les réseaux de chaleur : pour être capables d’accueillir les nouveaux bâtiments – voire les immeubles rénovés – ils vont devoir « verdir » plus vite que prévu leur approvisionnement. La version initiale de la RE 2020 rendait d’ailleurs difficile le raccordement des bâtiments aux réseaux actuels et un aménagement a finalement été accordé par les pouvoirs publics. Le seuil pour le critère carbone des bâtiments raccordables en 2025 se trouve rehaussé à 8 kgCO2/m2/an au lieu des 6,5 kgCO2/m2/an, reportés à 2028. A l’heure actuelle, il se situe à 14 kgCO2/m2/an, ce qui donne une idée des progrès à accomplir. 

Deuxième dérogation provisoire : lors des ...

Article précédentValorem aboutit dans le froid solaire, lance Cryosolar
Article suivantModules solaires : les prix restent sous tension à la hausse