Un Turpe 6 en hausse pour suivre la transition énergétique

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié la très attendue délibération sur les futurs tarifs d’utilisation des réseaux publics de transport et de distribution d’électricité (Turpe 6) qui s’appliqueront à partir du 1er août 2021. Sans surprise, ils sont en hausse pour permettre à RTE et Enedis de suivre la cadence imposée par la transition énergétique. Les deux gestionnaires doivent adapter leurs infrastructures aux nouveaux moyens de production décentralisés que sont les énergies renouvelables et, dans le même temps, se préparer à accueillir les nouveaux usages liés à l’électrification, à l’image des véhicules électriques. Le tout en maintenant la bonne qualité d’acheminement. La CRE avait la lourde de charge de fixer une trajectoire de hausse sur 4 ans permettant aux deux gestionnaires de réseau de lancer leurs plans d’investissement respectifs de 33 Mds€ et 69 Mds€ (sur 15 ans), sans pour autant faire flamber la facture d’électricité des consommateurs, particulièrement en période de crise économique.

Délais de raccordement injustifiés

Dans sa délibération, la CRE souligne que « l’ampleur des investissements à venir pèsera inévitablement sur la facture d’électricité, mais les hausses des tarifs de réseau doivent rester maîtrisées. Il en va de l’acceptabilité même de la transition énergétique ». Après de savants calculs, les spécialistes de la Commission arrivent à des hausses tarifaires moyennes de ...