Rénover les datacenters « maison » n’est pas une mince affaire

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

« Les besoins numériques vont croissant, la consommation d’énergie associée idem, le coût de l’électricité devrait suivre le même chemin », prévoit Yannick Labrot, directeur de Neutrali, une filiale de l’opérateur d’efficacité énergétique Enalia (ex Enr’Cert). Conclusion : ce serait le moment de s’intéresser aux économies d’énergie du secteur, en particulier au sein de ses infrastructures, les centres de données. Enalia est en bonne position pour le faire, car il cumule la compétence d’un bureau d’études spécialisé sur les entreprises (Neutrali) et celle du financement des opérations, via les certificats d’économies d’énergie. Actuellement, une dizaine de projets d’économies d’énergie dans les datacenters sont à l’examen.

Négawatts noyés dans le chantier

Pourtant, ...