BP acte l’avènement des EnR au détriment du pétrole

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Equinor)

La consommation de pétrole dans le monde a atteint son point culminant en 2019 à près de 100 Mbj et ne devrait plus jamais atteindre ce niveau. Cette affirmation n’émane pas d’une ONG écologiste, mais de l’un des plus grands groupes pétroliers : British Petroleum (BP). Dans l’édition 2020 de son traditionnel Energy Outlook, la major décrit trois scenarii de transition énergétique à l’horizon 2050. Dans aucun d’entre eux la consommation de pétrole ne retrouve son niveau pré-crise, au profit des énergies renouvelables.

Une fourchette large

Les équipes prospectives de BP ont réalisé trois scenarii : business-as-usual, rapid et net-zero, qui correspondent à trois tendances plus ou moins actives de transition énergétique. Le plus ambitieux correspond à une politique environnementale forte et prioritaire qui conduit à une réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial de ...