Sun’R le scientifique se transforme en vigoureux compétiteur

Print Friendly, PDF & Email
(@Sun(R)

« Nous étions perçus comme des spécialistes de la R&D, nous sommes maintenant dans le business », formule Antoine Nogier, dirigeant, fondateur et actionnaire principal de Sun’R. Ce développeur repaire d’ingénieurs polytechniciens s’est longtemps singularisé surtout par son inventivité – sur le pilotage des centrales solaires, sur l’agrivoltaïsme, sur le solaire à concentration, sur la vente d’électricité sous blockchain… – mais a décroché pas moins de 120 MW lors de la série d’appels d’offres « CRE4 ». Et commence à les concrétiser. Alors qu’il affiche une capacité installée de seulement 30 MW – créé en 2007, en redressement judiciaire en 2011, Sun’R a notamment été en conflit pendant plusieurs années avec Total -, le promoteur a entamé cette année la construction de 70 MW, dont 45 MW seront terminés d’ici la fin de l’année. Avec un gros morceau près de Cambrai (Nord) sur un ancien aérodrome où 50 MW au sol doivent venir compléter une première tranche déjà en service.

Un accord avec RGreen Invest

Le développeur parisien passe aussi aux travaux pratiques dans ...