Falkor concrétise son premier investissement, dans l’H2 britannique

Print Friendly, PDF & Email
(@Hydrogène de France)

Créé en octobre dernier par Pascal Pénicaud, ancien associé et directeur général de Tenergie, le fonds d’investissement Falkor réalise son premier investissement. En compagnie d’Elderstreet Investment et d’autres investisseurs privés, il entre en minoritaire au capital de Protium Green Solutions, développeur britannique dans l’hydrogène vert, fondé lui aussi en 2019. Le montant n’est pas communiqué. Basé à Londres, employeur de 6 personnes, Protium annonce une vingtaine de projets dont certains pourraient être d’envergure, au-delà de 100 MW et pour l’équivalent de plusieurs centaines de millions d’euros. Par exemple la fourniture de chaleur et de mobilité à base d’hydrogène pour des industriels des boissons, dans la bière et le whisky, illustre Pascal Pénicaud.

Un intérêt pour l’hybridation

Une autre opération dans l’hydrogène est ...