« La notion de croissance m’apparaît secondaire cette année » [Frédéric Utzmann, Effy]

Print Friendly, PDF & Email
Frédéric Utzmann

Entretien avec Frédéric Utzmann, président et co-fondateur du groupe Effy en 2008

GreenUnivers : avec le déconfinement, les travaux de rénovation énergétique reprennent-ils chez les particuliers ?

Frédéric Utzmann : Nous sommes à un point de bascule. La plupart des chantiers ont été arrêtés en mars. Ils sont en train de reprendre. La moitié de nos 2 000 entreprises partenaires ont recommencé le travail, pas à pleine vitesse mais progressivement. La totalité devrait être à l’ouvrage à la fin du mois. Cela dit, des particuliers refusent toujours que des travaux soient effectués chez eux. Les professionnels estiment que la moitié de leurs clients ou prospects est prête à les accueillir, pour le moment. Effy est pour sa part opérationnel, nos 250 salariés sont en télétravail. Nous avons même recruté une vingtaine de personnes pendant le confinement. Deux équipes ont néanmoins été placées en chômage partiel pendant une semaine.

GU : Quel sera l’impact sur votre chiffre d’affaires annuel, qui s’élevait à 200 M€ en 2019 ?

FU : La notion de croissance m’apparaît secondaire cette ...