Comment Photosol a séduit l’armée : entretien avec David Guinard, PDG

Print Friendly, PDF & Email
(c) Linkedin

En remportant le lot principal du premier appel à projets de l’Armée (246 MW), Photosol a créé la surprise. Doublant les poids lourds, le petit et discret développeur 100% solaire a séduit le ministère des Armées. David Guinard, PDG de la société parisienne, a accepté de lever le voile sur les clés de ce succès et les perspectives de son entreprise, qui se lance à l’international et dans le stockage.

GreenUnivers : Comment expliquez-vous le succès de Photosol à Creil ?

David Guinard : Lorsque le plan de libération du foncier de l’Armée a été annoncé en 2018, nous avons dans un premier temps regardé l’initiative d’un œil circonspect, craignant qu’il soit dans les faits réservé aux grands groupes dont la surface financière aurait pu apparaître rassurante pour les militaires. Mais à la lecture du cahier des charges, nous avons été très agréablement surpris. Ce dernier était d’excellente facture, et intégrait des critères écologiques et humains en plus du critère classique du prix, ce qui correspond à notre vision du développement solaire.

Malgré un temps de préparation assez court, nous avons voulu livrer une étude environnementale...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.