Le soutien à la filière H2 bas carbone coûterait entre 2 et 4 Mds€/an

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

RTE a publié hier un rapport sur les atouts et enjeux de l’hydrogène bas carbone, c’est-à-dire produit par des électrolyseurs alimentés par de l’électricité renouvelable et nucléaire. Si le gestionnaire de réseau de transport estime que l’hydrogène est « une brique importante de la transition énergétique », il souligne néanmoins que la production d’H2 bas carbone nécessitera la mise en place de soutiens financiers publics coûteux et de longue durée. Ces derniers sont actuellement en négociations à la DGEC*.

Le fossile plus compétitif dans tous les cas

Dans son rapport, RTE étudie l’intérêt de l’hydrogène bas carbone pour la collectivité mais aussi pour les acteurs économiques. La question centrale réside dans...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.