Une unité de biométhane sur une station d’épuration aux Mureaux

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : France Biométhane)

La communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) et Suez ont inauguré le 3 décembre une unité de méthanisation installée dans une station d’épuration aux Mureaux. Elle produira 4 GWh de biométhane injectés dans le réseau de GRDF pour un revenu estimé à 500 000€ par an.

400 MWh de récupération

La station d’épuration de GPS&O traite les eaux usées de 24 communes environnantes. L’unité de biométhane valorisera 71 000 m3/an de boues liquides issues du traitement des eaux usées. Outre la production de gaz renouvelable, la centrale diminuera ...

de 30% le volume des boues à transporter vers les sites d’épandage ou de compostage, ce qui représente une baisse des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 200 camions par an.

L’investissement global s’élève à 40,5 M€. Il est porté principalement par la communauté urbaine (27,2 M€), l’agence de l’eau Seine Normandie (10,2 M€), la région Île-de-France (1,8 M€) et le conseil départemental des Yvelines (1,3 M€). A noter : l’installation d’une pompe à chaleur et d’échangeurs thermiques qui récupèrent et valorisent une énergie utile d’environ 400 MWh/an.

Le plan Climat Air Énergie Territorial de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise prévoit de diversifier le bouquet d’énergies renouvelables en développant la géothermie, la biomasse, l’éolien, la chaleur fatale, le solaire photovoltaïque et thermique. Il fixe également comme objectif la multiplication de la production d’énergies renouvelables par 5 d’ici 2030, et par 10 à l’horizon 2050, pour couvrir 42% de la consommation énergétique du territoire.

La métropole du Mans porte un projet analogue mais de taille plus importante : il porte sur la méthanisation des boues de la station d’épuration pour une production de 13 GWh/an.