Pourquoi Hydroquest ouvre son capital

Print Friendly, PDF & Email
(@Hydroquest)

Jean-François Simon, président et co-fondateur d’Hydroquest, a annoncé vendredi 13 décembre, lors de la Journée Ecotech Energie du réseau Pexe et des Instituts Carnot, ouvrir le capital de sa société à de nouveaux partenaires industriels ou financiers. Une décision qui correspond à une évolution de la stratégie de ce fabricant isérois d’hydroliennes, lancé à ses débuts en 2010 sur des machines destinées aux rivières, puis en 2014 sur une version marine. Ce qui avait à l’époque motivé l’entrée au capital, en forte position minoritaire, du chantier naval cherbourgeois CMN Prinvinvest, intéressé par la construction d’hydroliennes pour la mer. Une machine de 1 MW est en ce moment immergée en Bretagne.

Un batteur à œufs géant

Mais, en 2019, Hydroquest a décidé d’explorer aussi ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.