Merkur cédé, belle plus-value en perspective pour l’Ademe

Print Friendly, PDF & Email
© WPD

L’Ademe est plutôt habituée à distribuer les fonds, notamment pour développer les énergies renouvelables, cette fois-ci elle va en percevoir sous forme de plus-value. Chose assez rare pour être soulignée. C’est la conséquence de la vente du parc éolien en mer Merkur (396 MW) en Allemagne, annoncée dès novembre par GreenUnivers, et officialisée aujourd’hui par les parties prenantes.

Une plus-value à trois chiffres ?

C’est finalement le duo APG (fonds de pension néerlandais) et The Renewables Infrastructure Group Limited (TRIG) qui a acquis 100% du capital du parc éolien en mer allemand Merkur, d’une capacité de 396 MW. Ils étaient en compétition avec...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.