La Sem Liger veut inventer l’économie du biogaz

Print Friendly, PDF & Email
(c) Liger

Lavoisier se serait plu à Locminé, une ville du Morbihan où « rien ne se perd et tout se transforme », en tout cas pour l’énergie et la recherche d’alternatives aux combustibles et carburants fossiles. Cette commune de 4 200 habitants s’est lancée depuis 2016 dans un projet associant en cascade chaufferie bois, puissant méthaniseur et station-service, avec en perspective une mini-raffinerie de biogaz liquéfié, la production de C02 liquide et même des mini datacenters économes pour stocker les données d’une future cryptomonnaie locale, le « cleancoin », destinée aux producteurs et consommateurs du biométhane de la région. Ce qui s’appelle avoir l’esprit de suite…

Chaîne industrielle

L’ensemble est animé par Liger*, une société d’économie mixte (SEM) détenue par Locminé et la communauté de communes, en association avec les industriels de la région et notamment de l’agroalimentaire, en particulier le groupe D’Aucy. Lequel fournit une partie des 60 000 tonnes d’intrants que consomme le méthaniseur en lisière de la ville, pour une production annuelle de ...

Accédez à l'article complet

GreenUnivers, le média des professionnels de la transition énergétique.

Je m'abonne
  • Une veille quotidienne de l'actualité
  • Des baromètres et data exclusifs depuis 2008
  • Des invitations à nos conférences
Déjà abonné ?
Je me connecte
Article précédentSuzlon en grandes difficultés financières
Article suivantE.ON sort (en partie) des EnR, RWE vise la neutralité carbone