Le futur « arrêté tertiaire » sera à la fois souple et complexe

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Flickr/OnInnovation)

Objet d’une nouvelle réunion cet après-midi entre la DHUP*, la DGEC** et les nombreuses filières professionnels concernées, l’arrêté pour l’application du « décret tertiaire » est confirmé pour parution dans les semaines qui viennent. Le temps de fixer les valeurs de référence pour chaque secteur et sous- secteur, qui vont de la crèche à l’hypermarché en passant par les bureaux, les hôtels, les petits magasins… L’administration souhaite ici un niveau de précision maximal. « Les pouvoirs publics veulent créer une dynamique, laisser de l’initiative aux filières, mais le faire à l’intérieur d’un cadre le plus précis possible. En conséquence, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.