Au Portugal, nouveau record mondial du MWh solaire, Akuo présent pour 370 MW

Print Friendly, PDF & Email
Le parc d’Ourika au Portugal (42 MW) © WElink

Les lauréats du méga-appel d’offres solaire portugais ne sont pas encore tous connus, mais les résultats sont déjà spectaculaires. Un plus bas mondial y a été franchi, avec 14,76€/MWh osé par l’un des promoteurs, pour un projet de 150 MW, selon le secrétaire d’état à l’Energie Joao Galamba repris par l’agence Reuters. Cinq projets proposent un prix de l’énergie d’environ 17€/MWh, pour des contrats de 15 ans à prix fixe.

Le tarif moyen global ressort quant à lui autour de 20€/MWh. Des niveaux planchers qui doivent beaucoup à l’intensité de la concurrence, l’offre ayant été surscouscrite près de dix fois par les développeurs, alors que pas moins de 1,4 GW étaient disponibles ; 64 projets se sont retrouvés finalistes, 25 ont été choisis, proposés par 13 développeurs, pour un volume global de 1,15 GW, soit un peu en dessous de la capacité proposée. 

Une compétition de standard international

Parmi les vainqueurs figure Akuo Energy, pour ...

370 MW. Selon différentes sources de presse, les gagnants seraient en majorité des développeurs internationaux, parmi lesquels Total Solar ; l’énergéticien espagnol Iberdrola aurait remporté sept projets, les offres d’EDF, EDP Renouvelables, Galp, entre autres, n’auraient pas été retenues.

La puissance issue de cet appel d’offres lusitanien correspond au double de la capacité en service dans le pays, soit 572 MW fin 2018. Le Portugal espère 1,6 GW en production 2021 et entre 8,1 GW et 9,9 GW en 2030.

Le précédent record à la baisse dans l’énergie solaire photovoltaïque ne remonte qu’à début juillet, au Brésil, où le dernier appel d’offres multi-EnR (solaire, éolien, biomasse, hydroélectricité) a suscité des projets solaires attribués au prix de 67,48 Reals/MWh, soit 15,41 €/MWh.