Au Portugal, l’appel d’offres solaire s’annonce très prolifique

Print Friendly, PDF & Email
Le parc d’Ourika au Portugal (42 MW) © WElink

Le gouvernement portugais semble d’ores et déjà ravi des dossiers reçus dans le cadre de son appel d’offres solaire qui doit attribuer le montant respectable de 1 400 MWc de projets photovoltaïques. Aucun risque d’échec puisque selon João Galamba, le secrétaire d’Etat à l’énergie, il a été sursouscrit près de 10 fois, avec plus de 10 000 MWc déposés.

Prix maximum de 45 €/MWh

La concurrence va donc être rude. Selon João Galamba, le gouvernement devrait avoir ...

l’embarras du choix sur les 24 lots proposés, à l’exception de deux lots boudés par les candidats. Pour les autres, quelque 64 entreprises, sur 300 candidates, seront départagées par le gouvernement, vraisemblablement à partir du 10 août prochain. Lisbonne s’attend à des prix extrêmement compétitifs en raison de la forte affluence à cette compétition, et au prix plafond de 45 €/MWh instauré dans le cahier des charges.

Le Portugal, terre fortement ensoleillée, a prévu d’accélérer dans l’énergie solaire pour surfer sur les prix bas des panneaux photovoltaïques. Alors que seuls 572 MWc étaient raccordés en 2018, le pays prévoit un parc installé de 1,6 GWc en 2021 et entre 8,1 GWc et 9,9 GWc en 2030.