Le cours du gaz met un peu plus la pression sur la chaleur renouvelable

Print Friendly, PDF & Email
(c) Dalkia

Les cours mondiaux du gaz se sont effondrés ces derniers mois, passant de presque 4$ par million de BTU* mi-janvier à moins de 2,4$ en ce moment. En France, cette évolution est à l’origine de la future baisse des tarifs réglementés d’Engie, de – 6,7 % selon un projet d’arrêté dévoilé par Les Echos la semaine dernière. La chute des cours concerne aussi les gros acheteurs, entreprises et territoires.

« Tous les gros contrats avec les industriels et les collectivités font état de prix en baisse, avec une garantie jusqu’à un an et demi », constate Guillaume Perrin, chef du service des réseaux de chaleur et de froid de la FNCCR**, qui représente les collectivités locales. La tendance l’inquiète, car la chaleur renouvelable va pâtir...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.