Etats-Unis : Ørsted va construire un parc éolien en mer de 1 100 MW

Print Friendly, PDF & Email
(c) Ørsted

Ørsted a remporté vendredi l’appel d’offres éolien en mer du New Jersey aux Etats-Unis. Le groupe danois va construire un parc d’une capacité pouvant aller jusqu’à 1 100 MW. Leader mondial de ce marché, Ørsted devance deux autres candidats : Equinor (ex-Statoil) et EDF Renewables associé à Shell New Energies.

Certificats éoliens à 41 €/MWh

La décision d’attribution a été prise par le New Jersey Board of Public Utilities (NJBPU), le régulateur de l’état américain. Dans un communiqué paru vendredi, le NJBPU s’est félicité de ce projet qui doit grandement participer à atteindre l’objectif de ...

3 500 MW éoliens en mer en 2030, dans le cadre d’un plan global du gouverneur Phil Murphy qui vise un mix 100% EnR d’ici 2050.

Cette compétition ne s’est visiblement pas traduite par l’acquittement d’un droit d’entrée, contrairement aux appels d’offres organisés dans les autres états américains, qui leur ont permis de récolter des centaines de millions de dollars. Le gouverneur du New Jersey a mis en place un système de certificats, les offshore wind renewable energy certificates (OREC), qui impose à chaque fournisseur d’électricité au New Jersey de s’approvisionner en partie en énergie éolienne offshore. Ørsted a proposé un prix moyen de l’OREC à 46,46$/MWh (41 €/MWh). Dans un souci de transparence, le New Jersey Board of Public Utilities indique que cela correspondra à une augmentation moyenne de la facture mensuelle de 1,46$ pour les consommateurs résidentiels, 13,05$ pour les entreprises, et 110,10$ pour les industriels.

Deux autres appels d’offres de ce type d’une capacité de 1 200 MW chacun vont être organisés par le NJBPU du New Jersey. Ils auront lieu en 2020 et 2022.