RTE recommande le pilotage « simple » des voitures électriques

Print Friendly, PDF & Email
(Copyright : Legrand)

Le scénario semble idéal. Presque trop parfait : l’essor de la mobilité électrique en France représente « une faisabilité technique sereine quel que soit le scénario » ainsi qu’une « contribution économique et écologique vertueuse ». En quelques mots, François Brottes, président du directoire de RTE, a ainsi résumé la nouvelle publication du gestionnaire du réseau de transport électrique (à lire ci-dessous). Réalisée avec l’association Avere pour le développement de la mobilité électrique, cette étude a été présentée ce 15 mai. RTE apprécie « le volume de stockage important » qu’apporterait le déploiement des voitures à batteries.

L’exercice visait à approfondir les enjeux techniques, économiques et environnementaux liés à l’intégration de l’électromobilité dans le système électrique. Au final, 5 scénarios ont été dévoilés. Ils ne diffèrent pas vraiment les uns des autres par le nombre de véhicules électriques sur les routes : entre 12 et 16 millions d’unités en 2035 dans l’essentiel des cas. Mais plutôt...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.