La Normandie veut développer l’hydrolien sans aide d’Etat

Print Friendly, PDF & Email
Les zones propices du Fromveur et du raz Blanchard (Source : Ademe)

Reste-t-il de l’espoir pour l’hydrolien français ? « Bien sûr », estime Hubert Dejean de la Batie, vice-président de la Région Normandie en charge de l’environnement, de la mer, du littoral et de l’énergie. Les ambitions de la filière hydrolienne ont pourtant été vivement refroidies depuis deux ans, marqués par les doutes du gouvernement, puis par le renoncement de Naval Energies et enfin par une PPE défavorable. Mais la Normandie continue d’y croire. « Officiellement, l’hydrolien n’a pas été soutenu par le gouvernement parce qu’il considère que la technologie n’est pas assez mature », décrypte l’élu. « Mais l’Etat n’a surtout pas voulu...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.