Eolien : le guichet ouvert se rétrécit

Print Friendly, PDF & Email
Eolienne d’Ersa au Cap Corse, Haute-Corse (crédit EDF)

Le Conseil supérieur de l’énergie (CSE) va étudier un projet d’arrêté réformant le guichet ouvert de l’éolien en France, conformément à la législation européenne. Le texte, en discussion entre la filière et la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), a vocation à réduire le nombre de projets éligibles pour les orienter vers les appels d’offres, moins coûteux pour les finances publiques.

Entrée en vigueur au 1er juin 2020

Le projet d’arrêté prévoit de laisser les portes du guichet ouvertes uniquement pour les projets ...

n’excédant pas 2 éoliennes de 3 MW max, ou les projets en repowering ou sous contraintes (militaires ou de stations météo) ne comportant pas plus de 6 éoliennes de 125 mètres.

« Ce texte n’est pas une surprise, il reprend les discussions que nous avions avec la DGEC depuis 2017. En revanche, la hauteur de 125 mètres ne nous parait plus adaptée aux modèles d’éoliennes commercialisées aujourd’hui sur le marché, et qui s’élèvent plutôt à 135 mètres », indique Marion Lettry, déléguée générale adjointe du Syndicat des énergies renouvelables (SER). Le CSE va se pencher sur ce texte lors de sa session du 14 mai prochain, ont appris nos confrères d’Enerpresse. Une fois tous les feux verts obtenus, le texte devrait entrer en vigueur le 1er juin 2020.

Pour rappel, actuellement tous les projets éoliens n’excédant pas 6 éoliennes peuvent prétendre au guichet ouvert en France.