Meridiam conclut un closing de 546 M€ pour son fonds Afrique

Print Friendly, PDF & Email
Parc photovoltaïque Senergy 2 au Sénégal (20 MW), développé par GreenWish Partners © GreenWish Partners

Avec 546 M€, contre 510 M€ espérés, Meridiam dépasse son objectif pour le second closing de son fonds dédié à la transition énergétique en Afrique, Meridiam Infrastructure Africa Fund (MIAF). L’argent a été collecté auprès d’Allianz, Axa, d’un fonds de pension suédois, de la Banque européenne d’investissement et de l’organisation américaine Opic. « La réouverture du fonds nous a permis de rassembler pour moitié des acteurs historiques, et pour moitié des nouveaux arrivants », résume Antoine Lenoir, porte-parole de Meridiam.

Plus de 350 M€ de projets sont déjà engagés et sécurisés

Le fonds MIAF ...

avait été lancé en 2015, pour un montant initial de 207 M€. Depuis, le véhicule a financé 14 projets d’une valeur totale de 3 Mds€ : quatre centrales solaires, une géothermique, un port minéralier, une centrale biomasse, des travaux dans les deux principaux aéroports de Madagascar, une autoroute entre l’Éthiopie et le Kenya, et la co-entreprise NEoT Offgrid Africa. Ces projets sont labellisés Objectifs de Développement Durable, selon les critères des Nations Unies.

« Sur le fonds de 546 M€, plus de 350 M€ de projets sont déjà engagés et sécurisés », précise Antoine Lenoir. Dans la foulée du closing, la durée du véhicule, qui devait se terminer en 2020, a été rallongée d’un an. « Nous n’avons pas d’objectifs en termes de nombre de projets ou de volume : le but est que l’ensemble du fonds soit sécurisé, avec un triptyque : des projets qui ont trait à la mobilité des biens et des personnes, à la transition énergétique et aux infrastructures sociales (hôpitaux, campus universitaires). »

En tout, Meridiam gère 7 Mds$ de projets en développement, en construction et en exploitation – soit 71 projets dans 23 pays.