Projet de loi de finances 2019 : quels nouveaux soutiens aux carburants alternatifs ?

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Enedis)

GNV, hydrogène, électricité… C’est un soutien clair et net aux carburants alternatifs. L’Assemblée nationale termine ce 23 octobre l’examen de la première partie du projet de loi de finances (PLF 2019), qui cadre l’équilibre financier du prochain budget de l’Etat. Les députés en ont profité pour adopter plusieurs amendements renforçant le soutien aux carburants alternatifs, dont la dynamique naissante a besoin d’être encouragée sur la durée.

40 M€ supplémentaires

Les députés ont notamment modifié le barème du malus automobile. A partir du 1er janvier prochain, ce malus s’appliquera au-delà d’un seuil de 117 gCO2/km, contre 120 gCO2/km jusqu’alors. Cette modification est le résultat d’un double effet : l’évolution des méthodes européennes d’homologation des véhicules, mais aussi l’extension de la prime à la conversion automobile dans le cadre du Plan climat.

En abaissant ce seuil, l’exécutif espère...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.