Les Hauts-de-France veulent limiter le développement éolien

Print Friendly, PDF & Email
France, Picardie, Somme (80), Saisseval, parc éolien (Crédit : wpd)

La région Hauts-de-France veut poursuivre sa transition énergétique autrement. Lors d’une séance plénière le 28 juin, le conseil régional s’est prononcé en faveur d’une plus grande diversité dans le mix énergétique. L’occasion pour les chefs de file, dont le président LR Xavier Bertrand, de demander l’arrêt du développement éolien, qui est du ressort de l’Etat. Une cartographie des parcs a été mise en ligne aujourd’hui sur le site du Conseil régional. Selon le bilan RTE de 2017, 3,3 GW éoliens ...

sont installés dans la région, soit 25% du parc national. Le secteur est aussi le principal financé par du crowdfunding dans la région. Il devrait se développer en mer avec l’appel d’offres de Dunkerque.

Des projets déjà en cours

La région préférerait développer l’hydraulique, la méthanisation et le solaire, en plus de sa candidature pour accueillir une nouvelle centrale nucléaire. Plusieurs projets solaires innovants ont déjà été mis en place ou sont en cours, par exemple à Fruges. Le Collectif régional de l’énergie solaire (Coresol) a été créé dans le but de promouvoir le potentiel et les acteurs des Hauts-de-France. L’hydrogène commence à se faire une (petite) place avec le projet GRHYD dans le Nord et la mise en service de six bus à hydrogène dans le Pas-de-Calais. Le développeur VDN Group a présenté ce mois-ci son futur projet hydrogène couplé à… de l’éolien.