Grandes centrales solaires : Enerplan souhaite des appels d’offres équitables

Print Friendly, PDF & Email
Daniel Bour (DR)

Entretien avec Daniel Bour, président du syndicat Enerplan et du développeur-producteur Générale du Solaire 

Procédures d’urbanisme, ouverture du foncier, autoconsommation, filière industrielle, zones non-interconnectées, solaire thermique… : de nombreux sujets sont au programme du groupe de travail (GT) solaire lancé le 18 avril par le gouvernement. Les syndicats professionnels n’ont pas envie de les hiérarchiser mais quelques thématiques vont quand même faire l’objet d’une attention toute particulière. En particulier, les futurs appels d’offres pour les grandes installations, que le président d’Enerplan appelle à réaliser « en harmonie avec les règles de la concurrence ». 

GreenUnivers : Comme pour ses prédécesseurs consacrés à l’éolien et au biogaz, le maître-mot du groupe de travail solaire est « accélération ». Quelles nouvelles mesures peuvent faire vraiment décoller le secteur ?

Daniel Bour : Avant de vous répondre précisément, je voudrais mettre l’accent sur l’état d’esprit et la méthode que nous souhaitons pour l’essor de l’énergie solaire dans les années qui viennent : ce sera le qualificatif « harmonieux ». Nous voulons que nos projets se réalisent en harmonie avec les impératifs environnementaux, les besoins des collectivités locales, des agriculteurs… et avec les règles communes de la concurrence, en particulier dans les appels d’offres. Pour être clair, si ...