L’éolien mondial ralentit : 53 GW raccordés en 2017 [GWEC]

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : WPD

Le marché éolien mondial confirme son ralentissement. Après deux années de hausse en 2014 et 2015, les installations annuelles avaient baissé de 14% en 2016. Elles viennent encore de diminuer l’an dernier, d’après la nouvelle édition du bilan statistique du Global Wind Energy Council (GWEC). Ainsi, 52,6 GW de capacités éoliennes ont été raccordées sur terre et en mer en 2017 (dont 4,3 GW offshore), contre 54,6 GW en 2016. Soit une baisse de  3,8%.

Baisses en Chine et aux États-Unis

Cette tendance globale est notamment due au ...

marché chinois, dont le rythme d’installations sur l’année est passé de 23,4 GW en 2016 à 19,5 GW en 2017. Mais aussi aux États-Unis (7 GW en 2017, contre 8,2 GW l’année précédente). A l’inverse, l’Europe a battu l’an passé son record de raccordements (16,8 GW, dont 15,7 GW dans l’UE). Le marché indien aussi est en hausse avec 4,1 GW raccordés contre 3,6 GW en 2016. Inde et Europe ont donc en partie compensé les baisses en Chine et aux États-Unis.

Ailleurs, le marché est resté assez stable au Brésil (2 GW) et au Mexique (478 MW). Il a chuté au Canada (341 MW, soit -51%), au Chili (116 MW, soit -77%) et en Uruguay (295 MW, soit -19%). Mais il a augmenté en Australie (245 MW, soit +75%).

Il ne s’agit là que d’un ralentissement du marché, une baisse du rythme d’installations. La capacité raccordée en 2017 est tout de même, en volume, la troisième plus grande depuis 2001 (après 2015 et 2016). Le parc total continue de croître. Il a atteint 539,6 GW à la fin décembre dans le monde, soit une hausse de 10,6%. Le GWEC y voit « une industrie en train de gagner en maturité, en transition vers un système basé sur le marché », a commenté dans un communiqué Steve Sawyer, son secrétaire général. La baisse des coûts en est le reflet. D’après l’association professionnelle, « des marchés dans des géographies aussi variées que le Maroc, l’Inde, le Mexique et le Canada atteignent des prix autour de 30 $/MWh, avec même un récent appel d’offres mexicain sous les 20 $/MWh. »

  • Consultez ci-dessous la synthèse du bilan du GWEC (ou ici en PDF)