ArcelorMittal intéressé par Exosun

Print Friendly, PDF & Email

ArcelorMittal devait déposer aujourd’hui une offre d’acquisition du fabricant français de trackers solaires Exosun, en redressement judiciaire depuis juillet. Le tribunal de commerce de Bordeaux étudie ce mercredi 3 janvier les propositions de reprise de l’entreprise de Martillac (Gironde), pour l’instant détenue en majorité par la société de private equity Omnes Capital et par l’Ademe, suivies par le Crédit Agricole et des fonds régionaux. Exosun recherche  ...

un partenaire industriel depuis le début de ses difficultés financières. Il annonçait il y a quelques mois être en discussion avec quatre candidats potentiels. Pour l’instant, les dirigeants d’Exosun ne souhaitent pas faire de commentaires sur le sujet.

Pour sa part, le groupe sidérurgiste s’est déjà intéressé de très près au secteur photovoltaïque : en 2009, sa filiale Amhelios avait présenté une solution standardisée de toiture solaire intégrée (Ekinoxe) et une autre de centrale solaire complète au sol (Kassiope), composée d’une structure métallique, de son ancrage, de modules, de la connectique et des onduleurs. Le groupe avait réalisé auparavant une installation solaire avec Tenesol pour le stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne. Arcelor-Mittal vient par ailleurs de faire installer par EDF EN une centrale solaire de 12 MW sur l’un de ses terrains à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).