En Ecosse, l’éolien flottant injecte ses premiers électrons dans le réseau

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Statoil)

Après l’inauguration de Floatgen la semaine dernière à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), au tour de l’Ecosse de célébrer l’arrivée de l’éolien flottant. Mais c’est une entrée en production qui est fêtée à 25 km au large de Peterhead, près d’Aberdeen, en présence du Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon.

Le projet Hywind, construit par l’énergéticien norvégien Statoil et l’investisseur EnR emirati Masdar (25%), comprend 5 turbines Siemens-Gamesa de 6 MW et 75 mètres de hauteur. Elle sont stabilisées par la technologie Spar, ie un cylindre d’acier immergé de 91 mètres, dans des eaux de 95 à 129 mètres de profondeur – une solution totalement différente du flotteur Ideol, entre autres. Confiée au consortium Navantia Windar, la construction des cinq fondations à Fene, en Espagne, avait commencé en mars 2016 et la livraison, effectuée en avril et mai dernier. Ce fournisseur avait finalement été préféré au français Technip, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.