Adieu l’éolien pour le plus gros site de Francéole, repris par Matière

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Francéole)

C’est acté : l’une des deux usines de Francéole, seul fabricant tricolore de mâts éoliens en acier, est reprise par l’industriel Matière. L’offre déposée par ce spécialiste français des ponts métalliques a été validée aujourd’hui par le tribunal de commerce de Chalon (Saône-et-Loire). Le tribunal a ainsi ouvert une procédure de redressement judiciaire avec poursuite de l’activité, Francéole ayant été placé en redressement en mai. Au programme : une reconversion du site dans la confection de ponts.

Cette reprise concerne le seul site du Creusot (Saône-et-Loire). Il compte 100 salariés mais seulement 46 seront conservés par Matière.

Suspens pour le site de Longvic

En ce qui concerne les...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.