Financement participatif : la solution Enerfip validée par l’AMF

Print Friendly, PDF & Email
Centrale de St Pastour, dans le Lot-et-Garonne (Crédit : Enerfip)

Hostile initialement à l’utilisation des comptes courants d’associés (CCA) dans le financement participatif des énergies renouvelables, l’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de modifier sa doctrine. La plateforme Enerfip annonce en effet aujourd’hui avoir obtenu de cette instance «  le droit d’encadrer non seulement des obligations convertibles, mais aussi et surtout des prises de participations et des comptes courants d’associés ».

Financement citoyen mais contrôle professionnel

L’affaire est d’importance – « c’est quelque chose de décisif », formule Julien Hostache, cofondateur d’Enerfip –, car ces CCA pourront alimenter ...

Accédez à l'article complet

GreenUnivers, le média des professionnels de la transition énergétique.

Je m'abonne
  • Une veille quotidienne de l'actualité
  • Des baromètres et data exclusifs depuis 2008
  • Des invitations à nos conférences
Déjà abonné ?
Je me connecte
Article précédentAir Liquide acquiert un spécialiste du biométhane pour véhicules en Norvège
Article suivantVite vu