Amyris boucle une levée de fonds de 103 M$

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Amyris)

La biotech californienne Amyris a bouclé une levée de fonds de 103 M$ (87,5 M€), principalement auprès de DSM, le groupe de chimie danois avec lequel elle collabore pour le développement de molécules dédiées à la nutrition. DSM a investi plus de 72 M$ aux côtés du [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]fonds d’investissement américain Vivo Capital, spécialisé dans la santé, qui a investi 25 M$. Le solde est constitué d’investisseurs institutionnels.

Décollage commercial

Fondée en 2003, Amyris confirme tout juste son décollage commercial : au premier semestre 2017, elle a dévoilé des résultats en forte hausse avec un chiffre d’affaires de 38,7 M$, soit 161 % de hausse (18,4 M$ au S1 2016).

La biotech sélectionne et modifie des micro-organismes, notamment des levures, afin de transformer du sucre en diverses molécules d’intérêt pour les carburants et la chimie de spécialités. En 2005, Amyris est ainsi parvenue à produire de l’acide artémisininique, utilisé dans les traitements contre la malaria. Amyris adresse également les marchés de la cosmétique – elle a développé sa marque Biossance, distribuée dans 60 magasins Sephora au Canada – et des biocarburants.

Depuis 2010, Amyris compte le pétrolier français Total parmi ses actionnaires de référence. Les deux partenaires ont d’ailleurs créé en 2013 une joint-venture baptisée Total Amyris BioSolutions B.V.

En Bourse depuis 2010, Amyris a levé plus de 560 M$ depuis sa création, auprès de multiples fonds tels que Kleiner Perkins Caufield & Byers et Khosla Ventures mais aussi TPG Biotechnology, Votorantim Novos Negocios, Advanced Equities Inc., DAG Ventures, Grupo Cornélio Brennand, Naxos Capital Partners, The Westly Group, Stratus Group, et Temasek Holdings.[/restrict-content]